Pour Michel Rocard, la coupe est pleine. Il est selon lui grand temps de mettre un terme à 40 ans de faux semblants entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. La construction européenne est empoisonnée par les Britanniques qui ne sont intéressés que par les avantages financiers et bancaires du Marché unique et qui tuent systématiquement dans l’œuf toute velléité d’approfondissement …