Globalement, la couverture des effroyables attentats dont Charlie Hebdo et la France ont été victimes début janvier s’est effectuée avec dignité et intégrité. Quelques courses au scoop évidemment, mais le pire semble avoir été largement évité, à savoir le sensationnalisme et la désinformation. Des notions basiques de la déontologie du journalisme …