Plans d’austérité, crise financière, affaiblissement de l’euro, remise en question des traités… l’Allemagne qui un jour affiche sa solidarité européenne et évoque le lendemain la possibilité de virer la Grèce de la zone euro…L’Europe a pas mal de chats à fouetter ces derniers temps, mais cela ne l’empêche pas de penser à des projets… alternatifs. Une astuce peut-être pour ne pas être engloutie dans le tourbillon de la monotonie…

Le discours prononcé hier par la Reine Elizabeth II permet d’y voir plus clair sur les réformes que prépare le nouveau gouvernement de coalition britannique. Un agenda mariant mesures de rigueur (d’inspiration Tory et contestées par les libéraux-démocrates) et aspects « progressistes » (réclamés par le parti de Nick Clegg et faisant grincer les conservateurs).