Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La plate-forme de blogs d'Arte a accueilli voici quelques semaines un petit nouveau qui risque fort de devenir indispensable à tous les lecteurs d'eToile. Comme son nom l'indique, "l'Europe en blogs" se propose de traiter l'actualité vue par les blogueurs européens. Comme le note son auteur, "les journaux en ligne écrits aux quatre coins du continent permettent une autre approche du chaos communautaire. Des déclarations cocasses, des points de vue différents et souvent politiquement incorrects (...) Au fil des jours, 'L'Europe en blogs' entend rassembler, synthétiser, couvrir et découvrir ce qui se dit, ce qui se lit dans l’eurosphère".


A l'origine de cette initiative, on retrouve l'ancienne rédactrice en chef de la version française de Cafebabel.com, Prune Antoine, qui officie également sur la plate-forme du webmagazine européen, mais dans un tout autre genre...


[L'Europe en blogs]

PUBLIÉ SUR SUR LA TOILE EUROPÉENNE | MOTS CLÉS BLOG CAFEBABEL

L'économiste Marc Touati a lancé le 13 juin une pétition en ligne pour convaincre le Président de la Banque Centrale Européenne de renoncer à une hausse des taux d'intérêt. Dans une vidéo (vue près de 3000 fois sur Dailymotion), le bouillonnant et médiatique Marc Touati explique que la hausse des prix qui frappe aujourd'hui l'Europe est due à des facteurs exogènes (la hausse des prix du pétrole) et qu'une hausse des taux "ne servirait à rien, au contraire".

Plus de 10 000 personnes ont signé cette "pétition pour une BCE responsable", la plupart venues de France et d'Espagne.

Las ! Pas plus que les suppliques répétées des ministres des Finances de la zone euro, la pression des internautes n'aura permis d'infléchir la politique de Jean-Claude Trichet, qui a confirmé hier la hausse attendue du taux directeur.

Mais cette initiative inédite n'en est pas pour autant passée inaperçue dans la sphère médiatique, son auteur ayant eu l'occasion de la promouvoir à la radio et dans les journaux. 


[StopTrichet.com]

PUBLIÉ SUR VUES SUR L'EUROPE | MOTS CLÉS EURO PÉTITION

Mardi 3 juin, la commission Culture du Parlement européen a adopté un projet de rapport sur la concentration et le pluralisme dans les médias dans l'Union européenne. Le rapporteur du dossier est l'eurodéputée estonienne Marianne Mikko (photo), membre du Parti socialiste européen (PSE). Ce rapport d'initiative n'a pas encore été adopté en plénière et n'exprime donc pas encore une opinion formelle du Parlement européen (PE). Ce vote en commission n'est pas pour autant passé inaperçu sur la Toile, où il a suscité ces dernières semaines de vives réactions de la part de blogueurs qui ont dénoncé une tentative de régulation de leur activité.


Lire la suite...

PUBLIÉ SUR VUES SUR L'EUROPE | MOTS CLÉS BLOG PARLEMENT EUROPÉEN

A l'occasion des Etats généraux de l'Europe, à Lyon le 21 juin, s'est tenu un atelier-débat, co-organisé par Touteleurope.fr, consacré au rôle d'Internet dans l'espace public européen et animé par la journaliste Véronique Auger. Les participants, praticiens du web ou spécialistes de l'opinion publique européenne, se sont demandés si Internet pouvait contribuer au développement d'une citoyenneté européenne active. 


Dominique Reynié, politologue à Sciences Po et auteur de l'Opinion publique européenne, a commencé par expliquer que l'existence d'un espace public européen était souvent mise en doute au regard d'un "espace public national idéalisé", dont lui doute de l'importance : les grands titres de presse et les grandes émissions télévisées ont finalement peu de lecteurs ou d'auditeurs, et fonctionnent avant tout sur un mode descendant. Il reste que "nous avons un système de pensée nationaliste" qui nous pousse à percevoir l'espace public européen comme un "espace national en grand", a-t-il affirmé.


Lire la suite...

PUBLIÉ SUR SUR LA TOILE EUROPÉENNE | MOTS CLÉS INTERNET

L'Institut national de l'audiovisuel (INA) a publié un baromètre thématique des journaux télévisés (JT) français pour le mois de juin. Bien que l'actualité internationale occupe 17 % des sujets des JT français, l'actualité européenne reste à la traîne en 2007.

L'actualité européenne des JT se focalise plutôt sur les pays voisins que sur l'Union à proprement parler. Ainsi, loin derrière les Etats-Unis, les pays européens qui bénéficient de la plus grande couverture médiatique sont ceux qui sont proches, historiquement et géographiquement de la France. Le trio de tête est composé du Royaume-Uni (884 sujets), de l'Allemagne (774) et de l'Italie (454).


Lire la suite...

PUBLIÉ SUR VUES SUR L'EUROPE | MOTS CLÉS COULISSES DE BRUXELLES TÉLÉVISION

Le site internet Fenêtre sur l'Europe lance un blog consacré à la Présidence Française de l'Union Européenne (PFUE). Cette initiative s'adresse à tous les internautes qui souhaitent prendre part au débat : réagir, comprendre et analyser les différents thèmes qui seront abordés au cours du second semestre 2008.

Plusieurs journalistes et acteurs de l'actualité européenne ont déjà répondu présents dont Baudouin Bollaert, ancien rédacteur en chef au Figaro.

[Présidence française, le blog de Fenêtre sur l'Europe]

PUBLIÉ SUR SUR LA TOILE EUROPÉENNE | MOTS CLÉS BLOG FENÊTRE SUR L EUROPE PRÉSIDENCE DE L UE

Passées les premières réactions au non irlandais, qui vont du coup de gueule (contre les dirigeants européens, contre les Irlandais, contre les "nonistes" de gauche) au coup de pompe, les militants de la cause européenne se remobilisent pour  proposer des solutions à la nouvelle crise institutionnelle qui frappe l'Union européenne.

Comme en 2005, des voix s'élèvent en faveur de l'organisation d'un référendum européen. Ainsi, Jean-Pierre Bobichon de Sauvons l'Europe propose d'envisager à terme "un référendum unique au sein des Etats membres de l'Union le même jour,  sur la même question en se mettant d'accord politiquement sur un seuil assez élevé de double majorité entre le nombre d'Etats membres et le nombre de citoyennes et citoyens qui se seraient exprimés et qui permettrait la validité de la consultation populaire."


Lire la suite...

PUBLIÉ SUR VUES SUR L'EUROPE | MOTS CLÉS IRLANDE TRAITÉ DE LISBONNE

Vendredi 13 juin, les personnes présentes à Marseille pour le rendez-vous Paroles d'Européens ont vécu en direct l'annonce du rejet par l'Irlande du traité de Lisbonne. Touteleurope.fr y était, ainsi qu'un certain nombre de blogueurs dont vous retrouverez commentaires et interviews sur le site de Paroles d'Européens. La caméra d'iPol a capté la réaction de Sylvie Goulard, présidente du Mouvement européen France, à l'annonce du refus irlandais :


PUBLIÉ SUR VUES SUR L'EUROPE | MOTS CLÉS

Sur le web, les opposants à la Constitution européenne, qui estimaient les Français floués par l'absence de référendum sur le nouveau traité, saluent unanimement le résultat du vote irlandais. Tous en savent gré aux Irlandais d'avoir voté "par procuration" (comme l'écrit le député Nicolas Dupont-Aignan) à la place de ceux qui n'en avaient pas la possibilité. Mais, à l'image de ce qui s'était passé en 2005, ils ne tirent pas forcément les mêmes enseignements de ce résultat.


Chez les tenants du "non de gauche", on salue une victoire du "peuple", le mot qui revient le plus souvent dans les principales déclarations. Pour Yves Salesse, de la Fondation Copernic, "il est temps de comprendre que l’Union européenne menée sans l’avis des peuples ou contre l’avis des peuples est une impasse". Même son de cloche chez ATTAC : "Quand le peuple est consulté, il répond. Écoutons-le !"


Lire la suite...

PUBLIÉ SUR VUES SUR L'EUROPE | MOTS CLÉS IRLANDE TRAITÉ DE LISBONNE

Ce vendredi 13 juin a lieu à Marseille la deuxième édition de l'opération Paroles d'Européens! organisée par le Ministère des Affaires étrangères et européennes. Hasard du calendrier, c'est aujourd'hui que seront connus les résultats du référendum irlandais sur le traité de Lisbonne. Une échéance-couperet, déterminante pour la suite de la construction européenne, que nul ne pouvait ignorer.

Dès la plénière introductive animée par Jean-Pierre Elkabbach, les invités se posaient la question d'une réaction de l'Europe à un "non" irlandais. Chacun s'essayait à déchiffrer la signification du premier chiffre évoqué - mais pas confirmé, celui de la participation, apparemment faible. Certains parlaient déjà de mauvais signe, étant entendu que les électeurs qui votent contre un projet sont souvent les plus mobilisés.

Au fil de la matinée, les premières rumeurs - toutes négatives - se propageaient parmi les invité s: "Ca s'annonce mal". "A Dublin, on parle de 60 % de non parmi les bulletins dépouillés". Sylvie Goulard, en contact permanent avec Dublin, tenait des propos très alarmistes et mettait déjà en garde : "s'il se confirme, le non irlandais ne doit surtout pas être comparé avec le non français. Les enjeux de la campagne étaient différents".

Vers midi, la tension était palpable. Les visages s'allongeaient et les pro-européens affichaient la mine des mauvais jours. Interrogé par Touteleurope.fr sur les conséquences d'un non irlandais si les rumeurs venaient à se confirmer, l'ancien député européen Philippe Herzog envisageait la suite à donner à ce coup de tonnerre : "la ratification doit se poursuivre, pour mettre les Irlandais face à leurs responsabilités". Alors que les sessions doivent reprendre, chacun attend désormais la confirmation d'un résultat négatif que tout le monde pressentait sans trop y croire.

PUBLIÉ SUR SUR TOUTELEUROPE.EU | MOTS CLÉS

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45