Wunderbar, la relation franco-allemande sur Twitter ?

130122 wunderbarometer

50 ans, et pas une ride, ou presque. Ce 22 janvier le traité de l’Elysée a soufflé sa cinquantième bougie à grand renfort d’événements organisés en France comme en Allemagne, de discours et de déclarations pour rappeler que 50 ans c’est jeune, et que l’amitié franco-allemande a encore de beaux jours devant elle. Mais à l’heure où l’on compte moins les poignées de mains que les amis Facebook et autres followers Twitter, où en est la relation franco-allemande sur nos très chers réseaux sociaux ? C’est à cette question très 2.0 que répond le Wunderbarometer, une étude de La Netscouade qui analyse, mais également cartographie, les échanges entre dirigeants allemands et français sur Twitter. Une autre vision de la diplomatie européenne.

France vs Allemagne : qui est le plus présent sur Twitter ?

L’étude réalisée par la Netscouade révèle une « évolution asymétrique du réseau social de microblogging dans les deux pays ». En clair, si ministres français et allemands se sont inscrits à peu près à la même époque sur Twitter (autour de l’été 2010), les Français se sont appropriés l’outil (et les réseaux sociaux en général, note l’étude) plus rapidement que leurs homologues d’outre-Rhin, notamment à l’occasion de rendez-vous électoraux comme les Européennes de 2009 ou les Régionales de 2010.

Aujourd’hui, 91 % des ministres du gouvernement Ayrault sont présents sur Twitter, contre 43,75 % (7 sur 16) des ministres du gouvernement d’Angela Merkel. Et au classement des ministres les plus suivis sur le réseau, c’est encore un Français qui l’emporte : Benoît Hamon, ministre français délégué à l’économie sociale et solidaire, devance largement, avec plus de 144 000 abonnés au début du mois de janvier 2013, Kristina Schröder, ministre allemande de la famille, avec plus de 32 000 abonnés au début du mois de janvier 2013.

De plus, alors que Jean-Marc Ayrault a été l’un des pionniers parmi les politiques français sur Twitter, et bien qu’il ait fermé son compte personnel suite à sa nomination comme Premier ministre (il twitte aujourd’hui via le compte officiel du gouvernement, @fil_gouv), Angela Merkel, de son côté, boude complétement le réseau, laissant au porte-parole Steffen Seibert le soin de twitter seul au nom de l’ensemble du gouvernement fédéral (@RegSprecher = l’abréviation pour Regierungssprecher = porte-parole du gouvernement). Les faux comptes de la chancelière sont cependant très nombreux !

France/Allemagne : suis-moi, je te fuis ?

Autre constat de l’étude : au 1er janvier 2013, aucun des ministres français et allemands en exercice ne se suivent mutuellement sur Twitter. Seuls certains ministres suivent un ministère de l’autre pays et inversement. Les voici :

@Laurent Fabius > @AuswaertigesAmt
@Francediplo >  @AuswaertigesAmt
@BMZ_Bund > @francediplo
@Ministere_DD > @BMU_de
@BMF_Bund > @_Bercy_

De même, gouvernements français et allemands se parlent peu, voire rarement via Twitter. Il est également rare que des comptes officiels français parlent de l’Allemagne, et vice-versa.

Espérons que Twitter ne soit pas, pour le moment, le meilleur baromètre de la relation franco-allemande !

Qui suit qui ?

Retrouvez la carte interactive des relations franco-allemandes sur Twitter :

En savoir plus

Dossier spécial – France-Allemagne : 50 ans d’amitié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *