« Europa » : Les grands quotidiens se mettent à l’heure européenne

120127 europa 502_131

L’actualité européenne ne manque pas : sommets, législation,  référendum, activités nationales ayant une incidence sur les autres membres… Et pourtant, il semble que parler d’Europe n’ait longtemps pas été la priorité des principaux médias.
Plusieurs raisons à ce désamour ont été évoquées : peu d’intérêt des citoyens pour la question, complexité des thématiques et de l’architecture décisionnelle européennes, déconnexion par rapport aux enjeux du quotidien, peu de place dans l’espace médiatique pour des sujets non nationaux… autant d’éléments qui ont longtemps conduit les grands journaux nationaux à n’aborder l’Union européenne qu’en marge.

Jusqu’à ce que la crise économique place le sujet sur le devant de la scène. Symbole de l’importance médiatique désormais vouée à la question européenne, Le Monde, The Guardian, El Pais, Die Süddeutsche Zeitung, La Stampa et la Gazeta Wyborcza viennent de s’unir pour donner naissance au supplément papier « Europa ». Sa vocation ? « Raconter au quotidien cette vie commune, cette politique intérieure à vingt-sept », selon les mots d’Angela Merkel.

A travers ce supplément, qui respecte la charte éditoriale propre à chaque média, des contenus se trouvent échangés, adaptés au regard national tout en se plaçant dans une perspective résolument européenne, invitant au débat et à l’ouverture. Dans le premier numéro en date du 25 janvier, El Pais publie ainsi « 16 raisons d’être dans l’UE », The Guardian se joue des stéréotypes sur ses voisins, La Stampa et Le Monde développent seize pages mettant à l’honneur Angela Merkel, Umberto Eco et ces citoyens qui vivent, travaillent, voyagent…

Voilà de quoi offrir une belle image de coopération et d’unité aux lecteurs européens, qui pourront à travers des regards croisés journalistiques approcher cette Europe qui fait peur et qui constitue néanmoins une part fondamentale de leur quotidien.

A l’heure où les débats sur l’avenir de la construction européenne font rage et où les besoins d’information, de communication et de compréhension se font de plus en plus sentir, cette initiative conjointe soulève un vent d’optimisme. Ne dit-on pas que c’est en temps de crise que les liens deviennent plus forts ? La presse semble en tout cas poser les jalons d’une sphère publique européenne…

 

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *