Obésité : le gouvernement met les Danois au régime

111003chips500_130

30 centimes de plus sur les paquets de beurre, 8 centimes sur les paquets de chips, et 13 centimes de plus sur les paquets de viande hachée… Depuis le 1er octobre, les Danois doivent payer davantage leurs produits de consommation contenant des produits gras.

Entamant une démarche pionnière, le Danemark a choisi d’introduire une des premières « taxe sur les graisses saturées » au monde. Une loi destinée à combattre les maladies cardio-vasculaires et à serrer la ceinture des contribuables. Les produits contenant plus de 2,3% d’acides gras saturés subissent une fiscalité supplémentaire de 16 couronnes (2,15 euros) par kilo. Prévoyants, de nombreux commerçants n’ont pas hésité à stocker les produits gras en vue du lancement de la mesure.

Le 1er septembre dernier, la Hongrie a également instauré un impôt sur des produits très salés ou sucrés, baptisée « taxe sur les chips ». L’objectif du gouvernement est de modifier les habitudes alimentaires des Hongrois, qui consomment trop de graisse, de sel et de sucre, et lutter ainsi contre les maladies qui en découlent, comme l’obésité.

Pourtant controversée, cette mesure recueille un certain succès en Europe. La Finlande prépare déjà sa propre version de la taxe danoise.

La Commission européenne garde tout de même un œil ouvert sur la légalité de cette mesure par rapport au droit communautaire. L’institution européenne a fait savoir qu’elle serait particulièrement attentive à ce que la mise en place de cette loi ne fasse pas entrave au commerce au sein de l’Union européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *