Irlande : Une ancienne lauréate de l’Eurovision pour gouverner le pays ?

112009_dana_500_130

L’élection présidentielle irlandaise aura lieu le 27 octobre 2011. Depuis 1997, l’île est présidée par Mary Mc Aleese (Fianna Fail). Plusieurs candidats sont en lice. Parmi eux, Dana Rosemary Scallon, lauréate du Concours Eurovision de la Chanson en 1970.
L’ancienne chanteuse, âgée de 50 ans, a annoncé lundi 19 septembre son intention de se présenter à l’élection présidentielle irlandaise en tant que candidate indépendante.

Dana Rosemary Scallon a offert à l’Irlande sa première victoire à l’Eurovision, avec la chanson « All Kinds of Everything ». Choisissant de se reconvertir dans la politique dans les années 90, elle a terminé troisième dans les suffrages de l’élection présidentielle de 1997. L’artiste a été ensuite élue députée européenne en 1999, puis a perdu son siège en 2004.

Dana Rosemary Scallon est toujours active dans l’industrie musicale. Elle a fondé sa propre maison de disques en 2006 et a participé récemment en tant que jury à l’émission télévisée « The All Ireland Talent Show », remplacée cette saison par « The Voice of Ireland ».

Face à Dana Rosemary Scallon, plusieurs candidats s’opposent dans la course. Gay Mitchell, qui est actuellement député européen, a été choisi comme candidat pour le plus grand parti du gouvernement de coalition, le Fine Gael. Le parti des Travaillistes a désigné quant à lui Michael D. Higgins comme candidat. Les indépendants Sean Gallagher et Mary Davis doivent garantir le soutien de 20 membres du parlement national ou de quatre conseillers locaux pour assurer leur nomination.

Martin McGuinness, numéro deux du Sinn Féin, la deuxième force politique en Irlande du Nord, a également annoncé sa candidature. Emprisonné dans les années 1980 pour son rôle dans la lutte armée contre la domination britannique, il suscite déjà la controverse.

Quant au sénateur irlandais David Norris, bien que favori dans la course à l’élection présidentielle d’octobre, il ne pourra pas se présenter. Très populaire et en tête des sondages, il a dû jeter l’éponge, rattrapé par des révélations embarrassantes à propos d’une lettre implorant la clémence de son ex-compagnon condamné pour des rapports sexuels avec un mineur.

A un mois de l’événement, les élections présidentielles commencent à faire couler beaucoup d’encre dans la presse irlandaise.

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *