Revue de web: plus de 25.000 tweets échangés au sujet du e-G8

110526 rdw eG8 502 130

Mercredi 25 mai, se tenait en France le e-G8, sorte de réunion des grandes figures de l’Internet. Une grande réunion qui a été suivie par des milliers de personnes, notamment grâce à Twitter. La commissaire européenne, Neelie Kroes, s’y est dite en accord avec Nicolas Sarkozy sur le besoin de régulation du secteur.

Sur Twitter, le hashtag (Ndlr: mot-clé) était l’un des plus suivis hier. Le site Frenchwebretranscrit sur son site une infographie qui cartographie le volume de tweets au sujet de l’eG8 dans le monde et dresse la liste des 10 citations les plus retweetées. C’en est une de Nicolas Sarkozy qui a été la plus reprise, encore plus que celles de la véritable star de la journée, le créateur de Facebook, Mark Zuckerberg. Le président de la République française a fait appel à une plus grande régulation de l’Internet. Par ailleurs, tout le monde s’est accordé pour faire d’Internet un facteur de croissance, que ce soit la ministre de l’Économie Christine Lagarde ou les présidents de Google et d’Ebay.

La commissaire européenne chargée des nouvelles technologies Neelie Kroes a indiqué être « en désaccord avec le président français quand il parle de révolution industrielle » à propos d’Internet. Elle ajoute que « nous ne pouvons pas parler de révolution industrielle : nous plongeons dans une ère radicalement nouvelle et il s’agit de pousser la compétitivité de nos entreprises ». Pour autant, elle en appelle à plus de régulation. L’Europe a « un marché unique numérisé et a son mot à dire » sur cette question, même s’il ne suffira pas « de faire nos propres petites règles à l’échelle européenne ».

Le quotidien allemand Hamburger Abendblatt donne la parole à la Quadrature du Net, bien plus critique à l’égard de ce sommet. Pour cette ONG, « ce forum eG8 est un écran de fumée derrière lequel se cache une inquiétante alliance de gouvernements cherchant à contrôler Internet et de quelques entreprises qui tirent profit des restrictions aux libertés en ligne ». LaLibre Belgique titre quant à elle que « le e-G8 clôt ses débats sans propositions officielles ». Le site Owni offrait le matin-même à ses lecteurs une carte des « Internet européens » tout en reprochant à l’avance au e-G8 de ne pas parler des « collectes des IP, de la protection de la vie privée, de l’inefficacité des dispositifs de filtrage, des dernières nouvelles d’ACTA ». Néanmoins, le journal italien « Il Sole 24 Ore » souligne que « beaucoup de chemin a été parcouru depuis la première réunion organisée en 1975 par Valéry Giscard-d’Estaing », réunion qui se voulait tellement confidentielle qu’il n’y avait pas de traducteur… Au contraire, plus de 25 000 tweets ont été échangés en tant réel hier au sujet de ce sommet.

Mots Clés : - - - - -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *