Benoît Poelvoorde n’est pas barbé par l’unité de la Belgique

L’acteur Benoît Poelvoorde suggère dans une vidéo à tous les Belges de ne plus se raser « jusqu’à ce que la Belgique se relève ». Ce qui pourrait passer pour un canular venant d’un artiste comique en pleine promotion se révèle être un véritable message politique qui remet les citoyens au centre du débat.


L’acteur belge Benoît Poelvoorde a promis de ne plus se raser tant que la Belgique ne sera pas dotée d’un nouveau gouvernement. Cette vidéo intervient au moment où le « Plat Pays » connait la crise politique la plus longue de son histoire, puisque depuis les élections législatives du 13 juin 2010 aucun nouveau gouvernement n’a pu être formé.

« Ne soyez pas surpris par cette pilosité. Nous avons décidé de ne plus nous raser tant que nous n’aurons pas de gouvernement en Belgique », a déclaré à la télévision belge RTL-TVI l’acteur à la barbe de quelques jours avec le « Monsieur Cinéma » de cette chaîne privée. L’acteur belge appelle ses compatriotes à faire de même: « Laissez pousser votre barbe et nous saurons que nous sommes tous solidaires d’une Belgique unie et qui s’en sort, une Belgique au poil ». L’appel concerne donc tous les hommes wallons et flamands.

Même s’il faudra quelques jours pour voir si cet appel se transforme en mouvement populaire, il démontre qu’il est important que les citoyens belges ne délaissent pas la question de leur avenir politique. Car la lassitude guette les citoyens devant l’incapacité du personnel politique à proposer une solution de sortie. On le voit par exemple sur le réseau social Twitter, à travers les hashtags utilisés (le mot clé pour marquer qu’on parle d’un sujet sans utiliser trop des 140 caractères alloués pour chaque message envoyé). Alors qu’avant les élections, tout le monde utilisait le hashtag #begov, la plupart des utilisateurs de ce service de micro-blogging ponctuent leurs messages de #nogov désormais…

D’ailleurs, les humoristes s’en donnent à cœur joie pour se moquer de la complexité de la situation qui pousse le pays à faire du surplace politique. On le voit dans les dessins du dessinateur belge Kroll ou dans des vidéos, comme celle publiée récemment par la blogueuse Europasionaria qui travaille à Bruxelles :

On ne peut que souhaiter à la Belgique de sortir par le haut de cette crise politique. Il est sûr que toute mobilisation citoyenne, même celle de la grève du rasoir pour les hommes, permettra de nous approcher de la sortie du tunnel politique où ce pays se trouve. Du reste, on voit bien que c’est de la base que peut arriver la solution : une manifestation lancée par trois étudiants et qui aura lieu le 23 janvier fait le buzz et sera observée de près..

PS: l’anecdote a réveillé la créativité de l’équipe rédactionnelle de Toute l’Europe, et les jeux de mots ont fusé. En voici quelques-uns …
– Poelvoorde, barbé par la Belgique ?
– Benoît Poelvoorde ne trouve pas rasoir de parler de la Belgique
– Benoît Poelvoorde rit à la barbe de la Belgique
– Poelvoorde prêt à jouer à « tu me tiens par la barbichette » avec l’Etat belge
– Poelvoorde en a ras la barbe de la crise belge
– Benoît Poelvoorde montre ses poils pour la cause belge
– Benoît Poelvoorde veut jouer au barbier de Bruxelles
– …

3 commentaires

  1. Je sais que c’est cruel, mais en Belgique y a pas de gouvernement alors qu’en Cote d’Ivoir y a deux présidents. On pourrait demander à Gbagbo de faire l’intérim, ça résoudrait deux problèmes en un !

  2. En 1968, des Tchèques cessèrent de se raser pour protester contre l’occupation de leur pays par les troupes soviétiques intervenues le 21 août pour écraser le « printemps de Prague ». Ils restèrent barbus jusqu’en 1991, lorsque le dernier soldat soviétique quitta le pays , quelque deux ans après la chute du régime communiste lors de la « révolution de velours » de novembre 1989. Une grande séance de rasage en public sur la célèbre place Wenceslas à Prague eut lieu pour saluer ce départ et la fin du régime honni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *