Suivre la présidence hongroise sur internet

La présidence du Conseil de l’Union européenne a changé de pays depuis le 1er janvier. Après l’Espagne et la Belgique, ce sont les Hongrois qui prennent la direction du Conseil. A l’instar des deux autres présidences précitées, l’adresse du site reprend l’adresse « eutrio » mais avec le domaine hongrois: « .hu ». Comment s’est organisé le dispositif de communication sur internet de ce pays à l’occasion de la présidence du Conseil de l’Union européenne ?


Depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, cette présidence est désormais scindée en deux : le Président du Conseil européen et la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (Conseil des ministres). Le traité de Lisbonne maintient donc la présidence semestrielle du Conseil de l’Union européenne qui travaille en coopération avec le nouveau Président du Conseil européen, Herman Van Rompuy. L’Etat en charge de la présidence organise et de préside l’ensemble des réunions des formations du Conseil, hormis le Conseil des affaires étrangères qui est présidé par la Haute Représentante, Catherine Ashton. Par exemple, le Conseil de l’environnement est présidé par le ministre de l’environnement du pays qui préside le Conseil de l’Union.

Le pays qui a la présidence tente d’élaborer des compromis susceptibles de résoudre les problèmes politiques. Chaque pays continuera de présider à tour de rôle l’Union européenne pour une période de six mois dans le cadre dans un programme défini par trois pays, la troïka. De janvier 2010 à juin 2011, la présidence du Conseil est ainsi organisée en coopération par l’Espagne, la Belgique et la Hongrie.

Dans ce cadre de troïka, ces trois pays ont décidé d’utiliser la même url (l’adresse du site) avec « eutrio », tout en gardant comme marqueur spécifique le nom de domaine, soit .es/.be/.hu le nom de domaine de chaque pays. Cette url a été mise en avant par chaque présidence, ce qui a permis dans leur communication de montrer qu’ils travaillaient bien tous ensemble. De plus, chaque pays a bien pris soin de reprendre le même logo, adapté aux couleurs et au nom de domaine de chaque pays.

Une présidence en trio mais des sites non connectés

Cependant, la communication en commun s’arrête là. En effet, la conception graphique des trois sites est vraiment différente. L’aspect multilingue n’est pas non plus gérée de la même façon: le site espagnol propose trois versions linguistiques, la Belgique et la Hongrie présentant un site en quatre langues. Ce ne sont d’ailleurs pas les mêmes langues sur chaque site, en dehors de l’anglais et du français. Par exemple, la langue hongroise n’est présente que sur le site de l’actuelle présidence du Conseil de l’Union européenne.

Pour apporter une certaine touche d’originalité, la site hongrois propose « différents portraits de la présidence ». Si la présentation biographique de la Ministre déléguée chargée des affaires européennes, Mme Enikő Győri, est plutôt classique, on peut trouver également le portrait de la « Sommelière, ou officier du vin ». Occasion de présenter l’une des productions agricoles les plus importantes de la Hongrie, le vin: « s’agissant du vin hongrois, il serait bon de l’associer non pas à l’alcoolisme mais à la joie, à l’amour et à la culture qui ont pour élément commun essentiel la connaissance de la mesure » est-il ainsi écrit.

Un espace blog a aussi été créé pour permettre à différentes personnalités de partager des billets avec les internautes et ainsi sortir de l’information institutionnelle. Balint Odor, Secrétaire d’État adjoint chargé des Affaires européennes, ou Urkuti György, directeur du site de la présidence, sont les premiers auteurs du blog.

La présidence sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux vont être évidemment utilisés par la présidence hongroise. Plusieurs comptes Twitter ont ainsi été mis en avant par le site officiel de la présidence. Trois flux twitter (en hongrois, anglais et français) permettent de suivre le flux des actualités de la présidence. On peut également suivre les trois porte-paroles de la présidence. La présidence belge avait aussi mis en avant son porte-parole, Olivier Chastel. #eutriohu est le hashtag officiel sur Twitter pour suivre les tweets en lien avec la présidence. Certains blogueurs en proposent un autre à mettre en relation avec la loi polémique sur le contrôle des médias: #notohueu.

Sur Facebook, une « fan page » existe en anglais avec pour le moment 600 fans. Une autre fan page en hongrois a quant à elle 1766 fans. A noter : une fan page pour la présidence polonaise du Conseil de l’Union européenne en juillet 2011 existe déjà et compte…. 9267 personnes qui « aiment ça ».

Voir le site de la présidence : http://www.eu2011.hu/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *