Les Euros du Village élargissent leur auberge à l’espagnol

Pour la rentrée, les Euros du Village, site d’information et de réflexion sur l’Europe, propose en plus d’une nouvelle version de leur site une version linguistique supplémentaire. A cette occasion, Touteleurope.eu vous propose une interview de Mathieu Collet, le fondateur du site. Bienvenido losEuros.eu !


Touteleurope.eu: Euros du Village propose une nouvelle version de leur site. Quelles sont les grandes nouveautés techniques ?

Mathieu Collet : Les nouveautés sont très nombreuses, à commencer par le design global et l’ergonomie du site, qui ont été entièrement repensés par l’équipe pour un résultat plus agréable et une meilleure mise en valeur du contenu. Nous avons la chance de ne pas avoir affaire à des prestataires externes : tout, de A à Z, de la technique au graphisme, est réalisé au sein d’Euros du Village, ce qui nous permet une articulation optimale entre le fond et la forme. Nous avons ainsi reconstruit notre site à partir de son contenu : les courts articles d’actualité sont par exemple consultables via un tableau de bord qui vous donne une idée globale de l’actualité européenne de la semaine. Nous avons également renforcé l’intégration avec les réseaux sociaux, en particulier facebook et twitter.

Nous avons par ailleurs complètement intégré au site notre plateforme de blogs, qui est très vivante, les Eurosblogs. Ces derniers, que nous concevons également nous-mêmes ont été aussi intégralement rénovés : ce sont de véritables blogs collectifs, multilingues, et qui peuvent techniquement prendre en charge les 23 langues de l’UE. C’est un élément d’une offre de services que nous proposerons prochainement à plus large échelle.

Enfin, nous avons créé une nouvelle architecture du site évolutive, à partir du système libre SPIP, dont les ressources sont surprenantes. Un peu comme un système d’exploitation, nous pouvons faire évoluer facilement le site par modules sans toucher à l’ensemble, et donc l’améliorer au fil du temps. D’ailleurs, le nouveau site a déjà connu 3 évolutions importantes depuis sa mise en ligne il y a deux mois.

Touteleurope.eu: Est-ce l’occasion pour vous d’évoluer dans votre ligne éditoriale ?

Mathieu Collet : Oui, complètement. Euros du Village était jusqu’à il y a quelques mois à la frontière entre un blog collectif et un magazine. Nous en profitons pour prendre définitivement le virage vers le magazine. Nous renforçons ainsi progressivement la dimension « investigation et enquêtes » du site, en s’appuyant à la fois sur notre réseau de contributeurs, qui sont des professionnels de l’Europe au sens large, mais aussi sur un réseau de journalistes. Nous privilégions par ailleurs un point de vue généraliste sur l’Europe plutôt qu’un traitement des affaires européennes à proprement parler.

Nous pensons qu’il y a un espace à combler entre le commentaire de l’actualité politique, l’information aux professionnels de type Euractiv et l’information pédagogique. Nos rédactions se concentrent davantage sur le décryptage, les enquêtes de fond et de terrain, la réalisation de documentaires, en n’oubliant pas une petite pointe décalée et des points de vue tranchés. Quoi qu’il en soit, nous essayons de conserver notre marque de fabrique, c’est à dire du contenu produit à 100% en interne, et surtout en essayant de maintenir une exigence de qualité et de sérieux qui est selon moi la clef de notre longévité et de notre solidité.

Notre plus grand défi, en tout cas, reste de maintenir une certaine régularité dans nos publications, puisqu’il ne faut pas oublier que nous sommes toujours une bande de potes et que nous faisons ça pour la plupart pendant notre temps libre !

Touteleurope.eu: Qu’est-ce qu’Euros du Village aujourd’hui ?

Mathieu Collet : Euros du Village, qui n’était qu’un petit blog sur blogspirit au départ, est devenu à la fois un média en ligne, une organisation de la société civile européenne et un prestataire de services. Pour clarifier un peu les choses, nous avons créé en février le « Groupe Euros du Village », qui regroupe l’ensemble de nos activités : les 5 rédactions linguistiques du magazine, les 5 associations nationales, qui en sont distinctes, et les différentes branches réparties dans 9 pays européens. Nous sommes aujourd’hui environ 350 à participer à l’animation du réseau, autour d’un noyau dur d’une trentaine de personnes qui forment le « comité de pilotage », qui se réunit une fois par an dans une ville où nous sommes présents.

Au delà de nos sites web, nous avons beaucoup d’autres activités, dont certaines nous permettent de nous autofinancer. Euros du Village n’a jamais fait appel à des subventions publiques et fonctionne sur un mode que je qualifierais d' »associatif-entrepreneurial » ; tout cela garantit notre indépendance et notre vitalité. L’expertise que nous avons développée peut se transformer en services, et le site est une formidable vitrine pour cela. Par ailleurs, chaque personne qui participe au projet collectif est libre de mener son propre projet avec nos moyens.

Touteleurope.eu: Y aura-t-il prochainement une nouvelle version linguistique proposée ?

Mathieu Collet : Oui ! « Los Euros », la version espagnole du magazine, entame la dernière ligne droite de sa préparation. L’association a été créée, dans la communauté de La Rioja, et l’équipe espagnole compte déjà une quarantaine de personnes, avec à sa tête Laurent Juillet, qui nous a rejoint en février dernier. ll faut en moyenne 10 mois pour mettre sur pied une version, et nous sommes dans les temps. Je pense que nous inaugurerons cette nouvelle version en octobre, ce qui nous donnera l’occasion d’aller faire la fête en Espagne. Bref, nous avons hâte !

En tout cas, nous sommes agréablement surpris de l’intérêt que cela a suscité en Espagne, puisque plusieurs journaux ont parlé de cette prochaine sortie. Il faut dire que l’Espagne n’est pas aussi bien dotée en magazines européens que la France, l’Allemagne ou même l’Italie. Je pense que nous avons toute notre place là-bas.  

Touteleurope.eu: Comment voyez-vous l’évolution de l’eurosphère sur Internet en dehors de votre site ?

Mathieu Collet : Il me semble qu’elle est de moins en moins enfermée dans sa sphère, justement, et que les blogs et les sites qui parlent d’Europe sont de plus en plus consultés en dehors de cette fameuse sphère européenne. Il y a déjà du mieux dans le langage, puisqu’on ne parle quasiment plus d' »Euroblogosphère ».

Je pense que cela est dû à deux choses : d’une part, du fait notamment du renforcement de la dimension intergouvernementale de l’UE, les actualités européennes et nationales sont de plus en plus perméables l’une à l’autre, même dans la caricature comme on peut le voir avec l’affaire des Roms en ce moment, et l’intérêt du public suit. D’autre part les blogs et sites européens font bien mieux la connexion entre ce qu’il se passe à Bruxelles et au niveau national.

Et puis les « pionnniers » de l’eurosphère, comme nous, ont un peu mûri et sont bien moins euro-béats qu’avant, ce qui les rend bien plus critiques et intéressants.

Par ailleurs, il est intéressant de constater que les piliers de cette « eurosphère » sont peu ou prou les mêmes aujourd’hui qu’au début, et que ceux-ci évoluent, se professionnalisent ou renforcent leur position : Jean Quatremer est toujours là et bien là, Toute l’Europe aussi, Café Babel est toujours en forme, Euradionantes aussi, le Taurillon perpétue la fibre fédéraliste et Euros du Village trace sa route. Il y a eu peu de nouveaux entrants, si ce n’est Euractiv.fr, qui s’est imposé comme une référence en France assez récemment. Il y a de la place je pense pour d’autres « poids lourds », et il est intéressant de voir les nombreux projets qui fourmillent ces temps-ci ou qui sont en cours de préparation. La plupart auront du mal à s’installer durablement, mais certains arriveront sûrement à trouver « leur » modèle, en tout cas, je le souhaite.

Une chose est sûre, l’échéance présidentielle française de 2012 sera un levier important de cette évolution. A chaque échéance nationale importante, bien plus qu’avec les élections européennes, on voit certains acteurs se faire une place de choix dans le débat et émerger. Les Euros sont déjà enthousiastes à l’idée de suivre une nouvelle campagne électorale et de participer à cette nouvelle étape.

Visiter le site des Euros du Village

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *