le 9 mai sur la Toile

La fête de l’Europe a lieu le 9 mai, date de la déclaration Schuman dont nous fêtions les soixante ans cette année. Dans la société civile pro-européenne, c’est l’occasion de mobiliser toutes les forces pour porter le projet européen dans la rue auprès des citoyens européens. Mais qu’en est-il pour la blogosphère ? Cette année encore, cela a été l’occasion de porter plusieurs revendications sur la construction européenne… jusqu’à réclamer que le 9 mai devienne férié.

Pour plusieurs personnes sur Twitter ou comme Maître Eolas, le 9 mai était l’occasion de souhaiter une « bonne journée de l’Europe » à tout leurs lecteurs. Le célèbre avocat-blogueur incorpore à son billet un extrait de la déclaration Schuman ainsi qu’un extrait musical de l’Hymne à la joie. Touteleurope.fr présentait d’ailleurs un dossier spécial avec des témoignages, des débats vidéos, une frise historique, un quizz, l’agenda des évènements dans toute la France… que vous pouvez retrouver ici. Les Euros du Village aussi ont fait preuve de pédagogie avec un article sur les prémices de la déclarations Schuman. Un besoin de pédagogie mis-en-avant par Eric Maurice de PressEurop.eu qui rend compte de la remise du Prix Louise Weiss par l’Association des Journalistes Européens. Ce prix récompense des articles réaliser par des journalistes premettant de « lire, voir, écouter l’Europe autrement ».

9 mai : une date pour revendiquer

Les soixante ans de la déclaration Schuman ont vu fleurir plusieurs appels pour un sursaut européen, notamment dans le contexte de la crise grecque. Alors que le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, appelait à « rédiger une autre Déclaration Schuman« , Guillaume Klossa sur son Blog d’un européen estime que « 60 ans après, l’urgence, c’est fonder une puissance européenne ! ». Notre Europe parie sur une intégration plus poussée « vers une nouvelle Communauté Européenne de l’énergie » pour faire re-vivre l’esprit de la Déclaration Schuman. Le Think-Tank European Policy Centre (EPC) basé en Belgique appelle quant à lui un renouveau de l’esprit de la Déclaration Schuman avec une Europe plus intégrée, car pour le moment « les Européens sont sur-représentés mais inefficaces dans les organisations internationales ».

Les Jeunes Européens – France et leur magazine le Taurillon revendiquent quant à eux un « 9 mai jour férié dans toute l’Europe ! » Cela reviendrait à remplacer le 8 mai, jour de victoire sur l’Allemagne nazie, par la fête de l’Europe en France. Leur idée : « la construction d’une Europe politique passe par la mise en valeur de symboles au quotidien, communs à tous ses peuples ».

9 mai et réseaux sociaux

Le 9 mai a été l’occasion pour les utilisateurs de réseaux sociaux au sein de la société civile pro-européenne de tenter d’afficher sa couleur européenne. On a vu fleurir sur Facebook et Twitter des avatars portant célébration de la Fête de l’Europe (avec le logo officiel), des 60 ans de la Déclaration Schuman ou du drapeau européen.

Sur Twitter, le multilinguisme européen a dilué un peu l’utilisation des hashtags. Difficile d’en avoir un de commun car le #9mai français ne correspond pas par exemple à celui italien du #9maggio ou #9may anglophone. En revanche, dans les recherches sur twitter, le véritable mot-clé de cette édition 2010 a été « Schuman », du fait des 60 ans de la déclaration.

La crise grecque plus présente que le 9 mai dans les blogs

Concrètement, plus que le 9 mai, c’est bien la crise grecque qui occupe les claviers. Les dysfonctionnements européens pour régler la crise interpellent beaucoup. Pour le député PS Gaëtan Gorce par exemple, « les dirigeants européens portent une réelle responsabilité dans les évènements grecs ». La blogosphère est de toutes les manières très critique sur le traitement de cette crise par les autorités européennes (voir notre précédent billet).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *