Auditions des commissaires : Ashton passe … et ça casse ?

Elle était la première à passer devant les eurodéputés et il semble qu’elle ait réellement « essuyé les plâtres ». La Britannique Catherine Ashton, qui portera si elle est confirmée par le Parlement les casquettes de vice-présidente de la Commission en charge des Relations extérieures et de Haut-Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, ne semble pas, à en croire les commentateurs de la Toile, avoir convaincu.

Et elle était attendue au tournant ! Depuis sa nomination en novembre 2009 au poste de Haut-Représentant par le Conseil européen, les commentaires vont bon train sur ses compétences … ou absence de compétences pour certains. En effet, nombreux sont les eurodéputés qui ont été étonnés par sa nomination, pointant du doigt son manque d’expérience diplomatique, mais également sa nationalité, rappelant que le Royaume-Uni est l’un des Etats membres les plus eurosceptiques.

Son audition était donc de première importance. Trois heures de questions, minutées à la seconde près (une minute maximum par question), et de réponses tout autant surveillées.

Mais la prestation de la baronne britannique n’aura pas laissé un souvenir impérissable, à en croire les premières réactions. Ainsi, à la sortie de la séance, les commentaires fusaient … pour dénoncer une prestation décevante. Mêmes les eurodéputés qui la soutiennent semblaient cacher leur joie.

Ainsi l’eurodéputé conservateur allemand Elmar Brok, qui a rappelé que le groupe PPE soutiendrait Catherine Ashton, a tout de même reconnu « Il n’y a pas de raison de s’enthousiasmer. Elle n’a pas de visions pour le poste ». Sur la même ligne, le Français Arnaud Danjean, a reconnu qu’elle avait été « meilleure sur la forme et le fond par rapport à décembre », où elle s’était déjà présentée à titre informel devant les eurodéputés, mais qu’il restait « des progrès à faire ».

L’eurodéputé a notamment reconnu avoir été surpris par sa position « très britannique » sur certains sujets comme sur la question de la création d’un quartier général militaire européen à Bruxelles, rejetée par le Royaume-Unie mais que la France soutient depuis de nombreuses années.

D’autres, à l’image de l’Allemand Alexander Lambsdorff, ont souligné ses faiblesses de fond. Ce dernier s’est amusé de ce que Mme Ashton ait parlé des « forces de l’UE en Afghanistan » alors que seuls quelques Etats européens y sont engagés. Plus énervé, Jean-Luc Mélenchon, qui aurait quitté la salle après que Madame Ashton a éludé sa question, prétextant un problème de traduction, a dénoncé « l’incroyable faiblesse de ses réponses » qui serait « une démonstration de la confusion et de l’opacité de la politique étrangère de l’Union européenne ».

Et les réactions des observateurs présents ne sont pas plus élogieuses. Ainsi le journaliste Jean Quatremer, qui avait réussi à obtenir l’une des 40 places très convoitées réservées à la presse, n’y est pas allé de mains mortes sur Twitter. Il y dénonce la « langue de bois diplomatique »  de Catherine Ashton et relève qu’elle ne semble maîtriser que l’anglais.
Et si le célèbre blogueur s’en prend également aux eurodéputés qui, selon lui, « se contentent de réponses trop générales », il conclut par un post sans équivoque : « Fin de l’audition d’Ashton. Verdict: ennuyeuse à mourir. On ne va pas s’amuser durant les 5 prochaines années..« 

Au final, ces trois heures semblent avoir été longues pour tout le monde. On retiendra que la baronne a définitivement pris ses distances avec son passé d’activiste anti-nucléaire, mais cela ne nous dit pas ce qu’elle fera pour l’Europe pendant cinq ans. Pour le reste, suspens, et résultats le 26 janvier.

2 commentaires

  1. Quatremer « célèbre blogueur » ? Vous pourriez peut-être préciser qu’il est journaliste, et correspondant de Libération à Bruxelles pour les questions européennes.

  2. @ Etienne

    En effet Jean Quatremer est journaliste … ce qui me semble-t-il est clair dans l’article : « Ainsi le journaliste Jean Quatremer »;
    Pour ce qui est des détails de son cv nous ne prenons pas toujours la peine dans un billet aussi court de les préciser. Mais merci pour ce complément d’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *