Martin Schulz : « Les socialistes français, c’est comme les pigeons de la cathédrale »

Le parti socialiste européen est la grande victime du scrutin du 16 septembre. Incapable de surmonter ses divisions internes, la famille socialiste européenne a étalé mercredi dernier ses rancoeurs. Publiquement et avec une violence verbale sans précédents.

Hughes Beaudouin, le correspondant « Europe » de LCI, a saisi un de ces « instants de fraternité socialiste ». Alors que les parlementaires français critiquaient la consigne de vote de leur groupe (l’abstention), Martin Schulz, le patron du PSE, s’est adressé, au même moment, aux journalistes en ses termes : « Les socialistes français, c’est comme les pigeons de la cathédrale. Quand ils sont en haut, ils vous ch.. sur la gueule, et quand ils sont en bas il vous bouffent dans la main ! ». 

Après de tels propos, il faudra du temps aux socialistes européens pour retrouver l’esprit de camaraderie…

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *