L’Europe, une histoire de cercles

Comment représenter géométriquement l’Europe ? Nos esprits cartésiens aiment les défis de ce genre puisque les théoriciens de l’intégration européenne ont depuis longtemps adopter l’image des cercles concentriques pour illustrer l’Europe au sens large.

D’après le glossaire de la Commission européenne, le concept de cercles concentriques désigne « une architecture de l’Europe constituée de sous-ensembles d’Etats ayant atteint différents niveaux d’intégration. Il ne se limite pas à la structure « intégrative » de l’Union européenne et a été développé par plusieurs personnalités ».


Pour certains d’entre eux, il y aurait « le cercle de droit commun » (les Etats membres de l’Union), le « cercle des proches » (les pays en dehors de l’Union et en attente d’adhésion), et des « cercles plus restreints » prévoyant des coopérations renforcées (cercle monétaire, cercle de défense, etc.).

Pour résumer tout cela, voici un schéma trouvé sur le blog de Kosmopolito qui explicite le concept. Sept cercles y sont représentés :

  • En vert : l’Eurozone qui regroupe les 16 Etats membres de l’UE ayant adopté l’Euro.
  • En bleu : les 27 Etats membres de l’Union européenne.
  • En orange : l’Union douanière.
  • En rouge : l’Espace de libre circulation Schengen.
  • En jaune : l’Association européenne de libre-échange.
  • En violet : l’Espace économique européen.
  • En rose : le Conseil de l’Europe.

Bref, l’Europe c’est aussi de la géométrie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *