Pour la Commission européenne, le vélo, c’est bio !

Quel rapport entre un ancien vainqueur du Tour de France et la Commission européenne ? A priori aucun. Mais c’est sans compter sur l’imagination débordante de l’Exécutif européen qui, après avoir sollicité des stars du rock (Bono, Thom Yorke ou encore Bob Geldof) pour soutenir diverses causes, vient de demander à Miguel Indurain, cycliste espagnol ayant remporté cinq fois la célèbre compétition française, de venir en aide au jury qui devra choisir le prochain label bio européen.

Le 20 juillet dernier, Miguel Indurain a en effet lui-même manifesté son soutien au concours organisé par la Commission européenne. Et il aurait été recruté pour son mode de vie très sain … Le communiqué de presse publié par la Commission précise en effet que « fils d’agriculteur, l’ancien coureur cycliste n’a eu de cesse d’affiner ses connaissances en matière nutritionnelle, et il dispose d’une expérience personnelle sur l’application pratique de celles-ci. Son esprit sportif dynamique et l’importance qu’il attache à une alimentation saine ont apporté une aide précieuse au jury dans son choix des logos qui représentent le mieux les produits biologiques et qui seront présentés pour la phase finale du concours. »

Les coureurs cyclistes seraient-ils les nouveaux modèles en matière d’hygiène de vie ? Ce serait une première. En effet, même s’il n’a jamais été convaincu de dopage au cours de sa carrière, qui a pris fin il y a plus de dix ans, Miguel Indurain a battu des records à une époque où l’EPO faisait rage dans le milieu de la compétition cycliste.

Les produits bio seraient-ils alors le secret des champions sportifs ? Il semble que le choix de Miguel Indurain comme porte-drapeau de l’agriculture biologique soit avant tout un moyen d’attirer l’attention sur un concours important. En effet,  les logos sélectionnés seront soumis au public européen afin que celui-ci désigne le vainqueur d’ici la fin de l’année. À partir de juillet 2010, le nouveau logo sera apposé sur tous les produits biologiques vendus dans l’Union européenne. Contrairement au logo actuel de l’UE, dont l’utilisation est facultative, ce nouveau logo sera obligatoire pour tous les produits biologiques préemballés originaires des 27 États membres.

De plus, tout citoyen européen peut participer à la sélection de ce logo … et pas besoin d’être le roi de la p’tite reine pour ça !

[Le bio en Europe : crée le nouveau logo]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *