François Fillon, président de la Commission européenne ?

José Manuel Barroso peut commencer à s’inquiéter. Il ne sera pas reconduit pour un second mandat au Berlaymont, comme il l’escomptait, le 15 juillet prochain lors de la session inaugurale du nouveau Parlement européen. La présidence suédoise n’a pas voulu affronter les eurodéputés qui s’opposent majoritairement à une reconduction estivale. Stockholm a donc décidé de reporter la décision finale à l’automne. Le temps de laisser les spéculations sur de nouvelles candidatures hanter les nuits du candidat portugais.


La menace la plus sérieuse pour Barroso pourrait venir des rangs du Parlement européen, lui-même. Guy Verhofstadt, son challenger malheureux en 2004, a en effet été élu à la tête du troisième groupe politique de l’assemblée, les libéraux de l’ADLE. Il a également réussi à réunir autour de lui l’ensemble de son groupe sur le principe d’un report du calendrier voulu par Barroso et le Conseil. Ce libéral apprécié par les autres grands groupes parlementaires pour son ouverture d’esprit et son engagement pro-européen n’est cependant pas issu du premier groupe politique au Parlement, les conservateurs du PPE.

Pour séduire les conservateurs qui dominent également le Conseil, Daniel Cohn-Bendit, le leader des verts européens, a avancé une autre candidature assez surprenante : celle de l’actuel Premier ministre de la France, François Fillon. Cette hypothèse jugée à première vue peu probable par les commentateurs de la vie bruxelloise a reçu un satisfecit inattendu de la diplomatie suédoise.

Invité sur BFM Radio au 12/15 de la journaliste Hedwige Chevrillon, Gunnar Lund, l’ambassadeur de Suède en France, a en effet  livré une réponse très intéressante à la question de la candidature éventuelle de M. Fillon :

« La position de la présidence suédoise est simple, c’est M. Barroso qui a été choisi par le Conseil européen, nous souhaitons sa reconduction. Si jamais on se trouve dans une situation où il faut lancer une autre candidature donc d’autres noms, François Fillon apparait comme un homme de très grande qualité qui pourrait être un président de la Commission européenne très impressionnant ».

De quoi alarmer et plomber le moral de José Manuel Barroso puisque, désormais, même les plus hauts représentants scandinaves s’autorisent à commenter les CV de potentiels concurrents. François Fillon, président de la Commission européenne ? Jacques Delors, l’emblématique patron du Berlaymont, lui a déjà donné sa bénédiction.

5 commentaires

  1. Il me revient à la mémoire une visite récente du leader des verts auprès président actuel de la république française.
    Le nom de Fillon lui est-il venu à la boite en calcium, avant, après ou pendant l’entretien ?
    Or, il se trouve que la seule personnalité de grande stature dans le gouvernement français susceptible de causer de l’ombrage au chef de l’état est précisément monsieur Fillon.

  2. Le vote « vert » était le seul espace politique pour sortir de l’emprise totale d’un parti, l’UMP. En prônant la candidature de Fillon, D.Cohen Bendit se tire une balle dans le pied. C’est une véritable trahison du vote écologiste.

  3. après avoir appelé les écolos du PS et du MoDem à le rejoindre, D Cohn Bendit enverrait Fillon à la Commission européenne.Sans foi ni loi.
    Quel filou; il semble avoir bien observé notre président et s’exerce au même jeu trouble. ses visites à l’Elysée en tant que chef de groupe ont été sacrément formatrices! Il est vraiment très fort pour mettre le bazar. Il n’est pas plus simple et logique autant qu’honnête de rejoindre l acoalition menée par le président des démocrates et libéraux européens (ADLE).

    Mais a quoi joue-t-il se grand enfant pourtant grand européen intelligent?

  4. Pourquoi pas Roselyne Bachelot…??

    Trés Curieuse emission …

    J’ai suivi l’emission « Ca VOus Regarde » … Sur LCP
    « Europe Quoi De Neuf Barroso…? » Avec J. M. Cavada

    « il nous faudrait un Jacques Delors de Droite …
    « … J’en connais un …?? « 

    Question : Si Le Front Anti- Barroso arrive à empêcher l’election de J. M. BARROSO , le Candidat de N. SARKOZY ,à La Présidence de La Commission Européenne …

    Ne Pourrait on Pas Proposer J. M. CAVADA à La succession de
    J. M. Barroso , à La Présidence de La commission Européenne…??

    http://www.jeanmariecavada.eu/index

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *