Elections européennes : les citoyens se sont décidés sur Internet

Internet devient le média de référence pour se forger une opinion politique. Selon un sondage rendu public, hier, par l’Observatoire Ifop de la netcampagne, la Toile est en effet arrivée en tête des médias utilisés par les Français pour les aider à faire un choix à l’occasion des dernières élections européennes.

Invitée à préciser l’utilité de chacune des grandes familles de médias pour arrêter leur choix, une nette majorité des personnes interrogées a désigné Internet (56%), un cinquième allant jusqu’à le considérer comme « très utile ». Viennent ensuite la télévision (50%), la radio (47%), la presse écrite nationale (44%), la presse écrite régionale (40%) et la presse gratuite (27%).

Fait remarquable, les chiffres varient assez peu d’un électorat à l’autre. Les électeurs du Front de gauche sont les moins enclins (52 %) à juger Internet « utile » pour arrêter leur choix, tandis que ceux de l’UMP plébiscitent ce média à 64%, tout comme l’électorat du MoDem et du NPA (62% tous les deux). En milieu de tableau, on retrouve les électeurs des listes socialistes (56%) et celles d’Europe Ecologie (58 %). La tendance Web touche ainsi toutes les familles politiques.

Concernant les parcours de navigation, les activités pratiquées au cours de la campagne se sont principalement focalisées sur la recherche d’informations sur l’actualité politique (34%). Il est à noter que l’intérêt pour les personnes, 22%, et les candidats, 21%, se manifestait plus du côté des cadres et des professions libérales que parmi les employés (31% contre seulement 13 %).

Une déception peut-être pour les partisans des vidéos virales. Alors que la plupart des état-majors politiques ont axé une partie de leur communication « online » sur l’utilisation de ce support, seulement 14 % des sondés ont visionné des vidéos politiques en ligne (25% lors de la présidentielle 2007).

Certaines activités restent marginales. Seuls 6% des internautes affirment ainsi avoir participé à des débats en ligne, les plus actifs se recrutant parmi les moins de 25 ans (10% de participants réguliers).

1 Commentaire

  1. Le sondage est quand même très flou. Par exemple : est-ce qu’internet vous a aidé à faire votre choix ? Cela ne veut rien dire puisque beaucoup de gens ont regardé des vidéos de youtube ou dailymotion, sans pour autant décider précisément par ce média.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *