Européennes : ça ne décolle toujours pas

Le site du Nouvel Obs met régulièrement à jour une page répertoriant tous les sondages publiés sur les intentions de vote aux européennes. Très utile pour mesurer l’évolution de l’opinion en vue du scrutin du 7 juin.

L’infographie construite sur la base d’enquêtes Ifop menées depuis novembre 2008 permet de constater que le parti majoritaire l’est aussi dans les intentions de vote, devant le PS et le MoDem. L’UMP tirerait-elle les bénéfices de ce que de nombreux blogueurs et internautes qualifient de « non campagne » volontaire ?

Quant à l’intérêt des Français pour ces élections, il ne serait toujours pas au rendez-vous selon les résultats d’un sondage Ipsos dévoilé hier : « avec un niveau de votants potentiels à 44% dans la dernière mesure d’intentions de vote Ipsos-Le Point, nettement en retrait de ce que l’on mesurait un mois avant les scrutins de 2004 et de 1999, on battrait certainement un record d’abstention si les élections européennes se tenaient aujourd’hui ».

Plus qu’un mois pour inverser la tendance. Cela sera-t-il suffisant ? Et bien oui, aux yeux de Bruno Le Maire qui, à défaut de remplir les salles (selon L’Express.fr, le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes « intervenait lundi devant un auditoire clairsemé d’étudiants de l’université Paris Dauphine – une vingtaine »), se dit persuadé « qu’on peut avoir une campagne européenne courte et forte à la fois ». Réponse dans les jours qui viennent.

5 commentaires

  1. Comment les citoyens peuvent-ils être motivés pour aller voter alors qu’il n’y a aucune information de fond dans les médias.
    Pourquoi vote-t-on ? pour qui vote-t-on ? quand vote-t-on ?quelles sont les modalités ? quelles sont les compétences du Parlement ? où est l’information ? quelles sont les listes des candidats des divers partis ? cette ignorance semble bien entretenue par notre classe politique nationale pour décourager les électeurs.
    Où est la démocratie ? Tout est bon pour détourner l’attention des vrais sujets qui sont au coeur des enjeux européens.
    Voter pour qui? pour quoi? les jeunes de 30 à 40 ans sont totalement ecoeurés, ils ont perdu toute confiance, droite, gauche, la même chose, ils ne croient plus en nos politiques et grand nombre sur le terrain affirment avec fermeté ne plus vouloir entendre parler de politique et ne pas aller voter.
    Comment les remotiver ? où sont les débats sur les vraies questions, les propositions nouvelles, constructives.
    Qu’attendent les médias pour informer sans parti pris ? on se moque du citoyen à tous les niveaux.
    cependant allez voter, choisissez le député qui influencera votre avenir, si vous ne le faites pas d’autres s’en chargeront et vous ne pourrez pas vous plaindre.

  2. Et bien, moi qui suis de plus en plus degoutee d’aller voter aux elections nationales, j’irai voter aux europeennes : l’Europe vient de voter un ban des produits de la chasse aux phoques dans l’Union a partir de 2010 et je defends les animaux; et je vais voter pour une femme ; je pense que l’Europe, malgré ce que disent ses detracteurs nous tire vers le haut, plus que la france, en tous cas sur des problematiques de societe : droits des femmes, des gays et des lesbiennes, des animaux et de tous les minoritaires. Longue vie à l’Europe !

  3. Je pense que dans le fond , beaucoup de français ont un avis favorable sur l’Europe, elle nous permet d’être bien plus fort sur les phénomènes de société et le passage de notre Président Sarkozy est un plus. Nous constatons malheureusement le désintérêt de bon nombre de français… alors à qui la faute? Je pense que les médias font un travail de sape au plus haut point, et qu’ils ne font pas leur métier de relais d’informations mais au contraire font de la rétention d’informations à ce sujet. Je cherche à savoir si le vote par procuration, en France, est possible (je crois que non..) impossible de trouver l’info clairement. C’est désolant!!!

  4. les hommes politiques français qui se presentent au election europeenne ni vont que pour l’argent et ne tiennent aucun compte des opinions françaises . de toute facon ils ne vont pas sieger a 98 pour cent .

  5. Un jour, quand le droit de vote aura été supprimé les français diront « Ce n’est pas normal que nous n’avons pas le droit de s’exprimer », ce qui se passe d’ailleurs dans certains pays ou la dictature dirige le pays. Nous allons quoi qu’il arrive dans une Europe, celles et ceux qui n’iront pas voter vont subir cette Europe, ils vont légitimer un gouvernement (car actuellement c’est bien 27 % pour l’UMP) nous allons donc avoir une Europe de plus en plus libérale, c’est parce que les français vont laissé le libéralisme s’imposer que nous subiront l’Europe : Allez voter , exprimez vous, ne donner pas votre voix à celles et ceux qui ne pensent pas comme vous ! Sarkozy a validé le traité de Lisbonne et vous allez lui donner raison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *