Michel Barnier lance sa campagne en ligne

Le suspense autour du sort de Rachida Dati ayant pris fin vendredi, Michel Barnier a officialisé dès le lendemain sa candidature aux élections européennes via Facebook, par le message suivant : « Je serai tête de liste aux européennes en Île-de-France et ferai équipe avec Rachida Dati ».


Par cette annonce destinée à ses 5000 « amis » virtuels (plafond atteint), l’ancien Commissaire européen, qui espère retrouver à la rentrée prochaine un portefeuille bruxellois, montre qu’il fera usage du web dans sa campagne. Reste à savoir à quelles fins, alors que sa position sur la liste UMP d’Ile-de-France lui garantit une élection quasi-assurée.


Notons que le Ministre de l’Agriculture, qui quittera son poste à l’occasion de ces élections, dispose d’un blog sur lequel il s’affiche ces jours-ci en vidéo en compagnie de sa nouvelle colistière.


[L’Europe en plus, le blog de Michel Barnier]

3 commentaires

  1. Je trouve que cette information n’a rien à faire sur le site touteleurope.fr que j’espérais non partisan …
    Dans ce cas allez vous informer de la mise en ligne de tous les sites de tous les candidats ?

  2. Hallucinant! Depuis quand la loi française autorise les annonces à caractère électoral sur des supports de communications financés par des fonds publics? Je vous conseille de lire la jurisprudence du Conseil d’Etat à ce sujet et particulièrement la rubrique concernant la réintégration des dépenses de cette nature dans les comptes de campagne.
    Catherine GUY-QUINT

  3. @ Jipoe et Catherine GUY-QUINT :

    Nous avons décidé de nous intéresser sur eToile au déroulement des élections sur Internet. Comme l’ont montré la dernière campagne présidentielle en France, et davantage encore la victoire de Barack Obama aux Etats-Unis, Internet joue désormais un rôle indéniable dans la stratégie de tous les candidats (voir sur ce blog les interviews de Jon Worth, Nicolas Vanbremeersch et Benoît Thieulin).

    En sera-t-il de même à l’occasion de ces élections européennes ? Ces élections susciteront-elles un débat comparable à celui qui avait agité la Toile lors du référendum sur la Constitution européenne ? Ou bien les internautes resteront-ils indifférents à ce scrutin qui, l’histoire et les sondages le prouvent, risque de mobiliser une faible proportion de Français ?

    Pour le savoir, nous nous intéresserons aux pratiques en ligne des candidats, aux débats sur la blogosphère, à l’activité sur les réseaux sociaux. c’est dans cette perspective qu’il faut lire ce billet concernant le lancement de la campagne de Michel Barnier. Son usage de Facebook nous a paru révélateur de la manière dont les politiques investissent désormais ce réseau de plus en plus prisé des Français.

    Nous avons toujours traité sur ce blog toutes les sensibilités politiques sans distinction. Voyez par exemple nos billets sur les réactions des « nonistes » français au lendemain du référendum en Irlande, sur la consultation Yourspace organisée par le PSE… Nous continuerons de publier avec la même impartialité durant cette campagne. Par exemple, nous nous intéresserons prochainement à la campagne en ligne d’Europe Ecologie, qui vise à agréger un réseau d’internautes autour de la nouvelle liste menée par Daniel Cohn-Bendit.

    Nous souhaitons aussi susciter des échanges autour de ces européennes. A cet effet, Touteleurope lancera bientôt un rendez-vous mensuel qui confrontera des blogueurs à des têtes-de-liste et permettra aux internautes de poser leurs questions aux candidats.

    Nous espérons que cette démarche répondra à vos attentes et souhaitons vous compter parmi nos lecteurs lors de cette campagne.

    La rédaction de Touteleurope/eToile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *