Fronde anti-Barroso sur le web

Une campagne plutôt virulente commence à prendre de l’ampleur sur la Toile : « Anyone but Barroso, Tout sauf Barroso ». Le président de la Commission en prend pour son grade, devant cette levée de boucliers virtuels.

Les internautes à l’origine de cette campagne tirent deux constats pour justifier leur opposition à un second mandat de José Manuel Barroso : « trois pays ont voté ‘non’ dans des référendums récents sur les questions européennes » et « l’UE vit une crise de confiance, une crise d’identité ».

Les opposants au dirigeant européen ont multiplié les relais sur Internet en créant un site, une pétition en ligne, un blog, mais aussi un groupe Facebook qui compte aujourd’hui 617 membres.

Le message a assez vite été repris sur le net, avec notamment un post sur le blog de Jean Quatremer, qui assurait à « ces jeunes gens » « toute sa sympathie », regrettant que le PSE soit incapable de proposer un autre candidat.

C’est d’ailleurs une question soulevée par une autre pétition en ligne « Who is your candidate ? », qui appelle les partis politiques européens à désigner leur propre candidat au poste de président de la Commission pour les élections européennes de juin 2009.

[Tout sauf Barroso]
[Quel est votre candidat ?]

5 commentaires

  1. Chers anti-Barroso, c’est un plasir de voir avec le temps, que je n’était pas tout seul à croire à l’incapacité quasi total de ce Monsieur, lobbyste atitré » sans parler de son colistier actuel, signant des accords avec les grand pollueurs de la planette!!Les situayens vont peut-être reflechir à deux fois. Je garde confiance pour un besoin de rveriment total de cette politique à sens unique et pro-USA!!

  2. Très peu de monde semble se rappeler en Europe que Barroso était l’hôte et le co-organisateur du misérable « sommet des Açores » à l’hiver 2002/2003, où il prenait la pose en compagnie de ses invités Bush, Blair et Aznar.
    C’est cette manifesation aussi dangereuse que ridicule, pathétique opération de com à l’échelle internationale, qui a été le prélude à la guerre d’Irak, au cours de laquelle chacun sait le nombre d’armes de destruction massive qu’on y a trouvé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *