Les Tchèques prêts à sucrer l’Europe

Le 1er janvier 2009, la République tchèque succèdera à la France à la tête de l’Union européenne. Le gouvernement dirigé par Mirek Topolánek a révélé hier les premiers éléments de sa campagne de promotion destinée à la population tchèque, qui met en scène des personnalités connues du grand public, comme le footballeur Petr Cech ou le mannequin Tereza Maxová :



Un « teasing » qui suscite déjà des polémiques. En cause, le slogan choisi pour la campagne, que l’on pourrait traduire par « nous sucrerons l’Europe ». L’ambiguïté de cette phrase repose dans le double sens du mot « sucrer » : pour les concepteurs de ce spot, il faut l’entendre comme « adoucir », mais dans son acception la plus courante, ce terme signifie aussi « écœurer ».

Gimmick de cette campagne  : le cube de sucre, inventé en 1843 par le Tchèque Jakub Krystof Rad. Impossible cependant de ne pas penser aux paroles du président tchèque Vaclav Klaus, eurosceptique notoire, qui expliquait au début des années 90 que son pays allait se dissoudre dans l’Europe comme un sucre dans une tasse de café.

Tous ces doubles sens ont du donner quelques sueurs froides à ses homologues européens. Et si la République tchèque, qui n’a pas encore ratifié le Traité de Lisbonne, rejoignait l’Irlande dans son refus du nouveau traité européen, comme le redoutent certains observateurs, la note pourrait finalement s’avérer salée pour l’Union européenne…

[Radio Praha]

5 commentaires

  1. Je me réjouis de la présidene de la Rép. thèque en jv 09.

    Cela va me permettre de m’intéresser de plus près à ce petit pays d’europe centrale qui a de belles richesses à faire découvrir.

  2. j’adore les tchèques et laur pays car là nous sommes aucoeur de l’europe, de son histoire, de son patrimoine! de plus j’ai animé et encadré pendant plusieurs années un échange lycen avec un lycée de pilsen – quant à prague, la perle baroque, comment résister quand vos élèves-filles pleurent d’émotion en découvrant la place de la vieille ville! mais hélas, pourquoi avoir suivi la pologne pour faire plaisir à bush et installer des stations-radar, sans tenir compte des 25 autres pays de l’ue! marmotte 73

  3. la république tchèque: j’adore! j’ai animé et encadré pendant plusieurs années un échange scolaire avec un lycée de pilsen avec séjour obligatoire à prague, la perle du baroque et que dire de plus que les larmes de ceranes élèves submergées par l’émotion en découvrant la place de la vieille vile! pour le négatif: je n’ai pas apprécié l’engouement pour les folies de g.bush et la décision d’accepter des stations radars en liaison avec les bases de fusées balistiques en pologne! du coté de prague et de varsovie, on aurait pu demander l’aval des 25 partenaires, c’est çà la vraie PESC européenne! marmotte 73

  4. les pays qui n’aiment pas l’idée de l’Union pourraient être associés autrement:
    l’Irlande et la Tchéquie m’ont beaucoup déçue et je ne les comprends pas !
    il y a un malentendu quelque part
    il faut parler, parler, pour essayer de comprendre les blocages!
    gftt

  5. C’est vrai qu’il faut faire attention à amalgame possible sur le slogan de cette campagne.
    Cependant peut être que la traduction Française n’a pas exactement la même signification qu’en Tchèque…
    En tout cas je ne pense pas que cela partait d’une mauvaise attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *