Acrimed déplore le manque de débat sur le Traité de Lisbonne

Le site de critique des médias Acrimed publie une analyse documentée pointant l’absence de débat sur la ratification du Traité de Lisbonne. L’auteur de ce texte (intitulé « Traité européen de Lisbonne : le débat démocratique médiatiquement censuré ») reproche aux journalistes de s’être abrités derrière « un prétendu ‘désintérêt’ pour le Traité qui permet de masquer un choix politique majeur effectué depuis belle lurette par les médias dominants ».

[Acrimed]

2 commentaires

  1. Dénoncer une censure médiatique relève purement et simplement d’une paranoïa maladive couplée à une mauvaise compréhension des enjeux.

    Le problème vient surtout de la paresse constante des médias en matière européenne. Connaissant mal ces sujets ils le bâclent et prétendent ensuite que le sujet n’intéresse pas… en dépit de la preuve du contraire que nous avons eu en 2005 : quand on sait raconter uen histoire autour de l’Europe on peut intéresser. Dommage que cette histoire ait été raconté uniquement par les nationalistes et ait relevé du conte de fée horrifique.

    Plus largement c’est tout simplement la démocratie parlementaire qui a été mise à l’écart de nos médias. Nos députés travaillent et débattent, leur travail mériterait plus d’écho. Le débat sur la CED avait été largement couvert par les médias de l’époque. De nos jour, pas si loin de nous, regarder les journaux télévisés en Grande Bretagne sur la BBC permet d’avoir un compte-rendu très complet de ce qui s’est dit à la Chambre des Communes.

    Attribuer l’absence de débat à une quelconque théorie du complot c’est largement sous estimer le problème.

  2. Intéressant article, merci.

    Valéry, vous semblez insinuer que si les français étaient mieux informés sur l’Europe ils n’en seraient que plus partisans. Je suis persuadé que la situation est exactement inverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *