Google suspendu à une décision de la Commission européenne

Alors que le rachat de DoubleClick par Google a été autorisé aux Etats-Unis, c’est maintenant à la Commission européenne de se prononcer pour autoriser l’opération. L’acquisition de DoubleClick permettrait au géant américain de se renforcer sur le secteur de la publicité en ligne, sur lequel il est déjà leader.

En novembre 2007, l’organisation britannique de défense de la vie privée Privacy International avait émis des réserves concernant cette fusion, via un courrier adressé à Neelie Kroes, commissaire européenne en charge de la concurrence. Elle pointait les menaces que ferait peser ce rachat sur les données personnelles des internautes. En décembre, le BEUC (Bureau européen des unions des consommateurs) émettait à son tour des réserves : risque d’absence de concurrence sérieuse et de hausse des prix des annonces publicitaires, qui se répercuterait in fine sur les produits vendus en ligne.

Google a déclaré attendre la décision de la Commission européenne, début avril, avant de finaliser son acquisition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *