La rupture entre les Polonais et les frères Kaczynski

Des élections législatives avaient lieu hier en Pologne. Les résultats étaient très attendus par les Polonais … mais aussi par les observateurs des questions européennes, tant les dirigeants de ce pays se sont bâtis au cours des dernières années une réputation d’europhobes notoires.

Ainsi, dès 18h00 Jean Quatremer se faisait écho des premiers sondages réalisés à la sortie des urnes et, dès 23h45, il annonçait les résultats du vote. Les libéraux de la Plateforme civique (PO) arrivent en tête, avec près de 44 % des voix. Jaroslaw Kaczynski ne sera donc pas reconduit au poste de Premier ministre et laissera probablement sa place à Donald Tusk, chef de file du PO.

Natalia Sosin revient pour CaféBabel sur l’initiative de l’association Wybieram.pl, qui visait  à lutter contre l’abstention, principalement celle des jeunes. Conséquence : le taux de participation atteint les 55 % … un record pour la Pologne.

Dès hier soir, Daniel Riot se félicitait de ce résultat : si « cela ne va pas transformer la Pologne en locomotive de l’UE […] au moins peut-on s’attendre […] à un esprit communautaire moins perverti ».

Confirmation ce matin, le PO ayant annoncé la prochaine adhésion de la Pologne à la Charte des droits fondamentaux et l’adoption de l’euro en 2012-2013. Lech Kaczynski, l’actuel Président, a néanmoins promis une « opposition dure ». La marge de manœuvre du PO dépendra donc d’une alliance avec le Parti paysan traditionnel (PSL) qui a obtenu près de 8 % des voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *