Rentrée parlementaire à Strasbourg

C’est la rentrée pour le Parlement européen, qui tient depuis lundi et jusqu’à ce soir sa session plénière à Strasbourg. Une reprise des activités qui passe un peu inaperçue en France, regrette le Taurillon, pour qui « le travail européen est souvent mal et sous-médiatisé aussi ». Fabien Cazenave espère que les élections de 2009 seront l’occasion de lui donner davantage d’audience, et appelle les grands partis à faire de ce scrutin en vrai enjeu européen et non « une prolongation du débat national ».

Surpris par la présence à Strasbourg de Jean-Pierre Jouyet, le correspondant du Financial Times Andrew Bounds s’interroge sur le blog Europe du quotidien : « la France est-elle en train de prendre le Parlement européen au sérieux ? ».

Le journaliste en veut pour preuve l’attitude du Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, qui a promis mardi d’assister à toutes les sessions plénières mensuelles du PE d’ici à la présidence française, et de travailler avec les eurodéputés en vue de constituer « un laboratoire d’idées » pour cet événement.

« Une vraie révolution », pour Andrew Bounds, qui note que cette attitude tranche avec celle  des gouvernements précédents, mais s’interroge toutefois sur les chances de réussite d’un tel rapprochement. Selon lui, nombre de parlementaires se demandent si Jean-Pierre Jouyet désire « former un véritable partenariat ou adoucir une institution qui pourrait montrer ses muscles et venir perturber les plans de la France ». On en saura certainement un peu plus lors de la visite de Nicolas Sarkozy au PE, annoncée pour le 13 novembre.

En cette semaine strasbourgeoise, le blog Europe de The Economist ouvre ses colonnes au député finlandais Alexander Stubb, qui raconte par le menu sa folle journée entre réunions et interviews, et livre ses impression sur quelques dossiers chauds du moment.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *