Sur la Toile, le projet de traité simplifié ravive les échos du 29 mai

Comment la Toile francophone, qui a joué un grand rôle lors du débat sur la Constitution européenne, a-t-elle réagi aux conclusions du dernier Conseil européen ? Les blogueurs francophones ont largement commenté le Conseil et ses conclusions : il n’a jamais été autant question de « traité simplifié » que ce 23 juin.


Certains des blogueurs politiques les plus en vue se rappellent que leur vocation est née des débats sur la Constitution européenne. C’est le cas de Diner’s room, qui exprime des réserves sur le futur traité, dans lequel il voit « l’évanescence de l’idée européenne, le renoncement à l’affectio europeae ». Bien plus enthousiaste, Koz entonne un « hymne à la joie parce que l’Europe est de retour (…) Les boeufs sont en place, la charrue également, l’Union Européenne peut de nouveau tracer son sillon ». L’attelage européen prend chez Nicolas Voisin l’allure d’une vieille locomotive : « Micheline n’a que peu d’ambition, pas plus de légitimité, renoue avec les accords de couloirs nocturnes et consacre un avenir à deux rames, de première et seconde classes ».


Hugues Serraf (Commentaires et vaticinations) file la métaphore ferroviaire : « L’Europe redémarre et la France est assise dans la locomotive. Nous en désolerons-nous par principe ? ». Quant à Versac, qui révèle par ailleurs avoir participé à l’élaboration du blog de Valéry Giscard d’Estaing, il constate que ce nouveau traité sera « à peu près la même chose que ce les Français ont refusé il y a deux ans » et qu’ils « semblent [l’]accepter, dans un mode un peu fataliste ».

Résurrection ?

Chez les « nonistes » de toutes obédiences, on condamne une tentative de ressusciter la Constitution européenne. Avant même le début du Conseil, Pour une République Sociale, association animée par Jean-Luc Mélenchon, diffusait sur la Toile « le projet secret de mini traité » (en fait un projet de mandat pour la CIG) afin d’éviter « que des décisions vitales pour l’avenir de l’Union européenne soient prises dans le dos des citoyens ». Sur Marianne.fr (qui invite plusieurs personnalités à réagir au projet de nouveau traité) Etienne Chouard parle de « manœuvres rhétoriques » : « de la même façon que ce n’est pas l’étiquette ‘Constitution’ qui est dangereuse pour les citoyens, ce n’est pas l’absence d’étiquette ‘Constitution’ qui peut nous rassurer ».

Sur Observatoire de l’Europe, site proche du groupe souverainiste Indépendance et démocratie, Paul-Marie Coûteaux dénonce lui aussi une opération de « maquillage » et s’inquiète : « la Constitution européenne est de retour ». ATTAC estime que « les changements qui viennent d’être proposés par le Conseil européen ne donnent en aucun cas une réponse [aux] exigences » démocratiques et sociales exprimées le 29 mai 2004.

Dans les forums, plusieurs fils de discussion évoquent les événements de ce week-end. Sur le forum de France 2, les internautes s’interrogent sur l’attitude de la Pologne au cours des négociations. Sur Le Monde.fr, alors que les internautes se demandent si ce résultat doit être mis au crédit de Nicolas Sarkozy, le clivage entre « ouistes » et « nonistes » resurgit rapidement. Ainsi, esteban 53 : « Si vous êtes noniste, c’est dans votre logique de vanter la France qui ‘nie’. Comme je suis ouiste, je me réjouis de voir que la France revient à la tête d’un projet qui est surtout français. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *